Leïla Moussaoui

Psychologue, psychiatre, psychothérapeute ?

Vous souhaitez consulter un professionnel de la santé mental, mais comment choisir entre psychologue, psychiatre, psychothérapeute, neuropsychologue, psychanalyste, psychopraticien … ?

 

 

Le psychologue

Le psychologue est le professionnel de la « psychologie », il est diplômé de psychologie après 5 années d’études post-bac, il s’intéresse à ce que vit les êtres humains, leur vécu, leur émotion… Il prend en compte l’individu dans sa globalité et son environnement, lui apportant un regard extérieur et professionnel sur une situation.

La psychologie regroupe de nombreux courants théoriques et pratiques. En voici quelques unes :

L’approche psychodynamique est basée sur la théorie psychanalytique. Elle est un courant de pensée, elle peut donc être utilisée par plusieurs professionnels (psychologue, psychiatre…).

La psychodynamie postule que la découverte et la compréhension des processus inconscients nous aident. Elle suppose que les sentiments, les impulsions et les mécanismes de défense peuvent influencer les comportements quotidiens.

Elle porte un regard important sur les expériences antécédentes (infantiles), en parlant du passé, les gens peuvent prendre conscience de pourquoi ils font ce qu’ils font à présent, et avoir une meilleure chance de concrétiser leur présent.

Le ou la neuropsychologue (ou psychologue spécialisé en neuropsychologie) porte le titre protégé de psychologue, ce qui veut dire qu’il a validé 5 années d’études universitaires en psychologie.

La neuropsychologie est une discipline scientifique qui étudie les fonctions cognitives. Le rôle du neuropsychologue est d’évaluer la nature et l’importance des troubles des fonctions cérébrales (mémoire, attention, langage,…) suite à un dysfonctionnement du cerveau. Il/elle utilise pour cela des entretiens cliniques et des tests neuropsychologiques.

La thérapie systémique prend l’individu dans son environnement – dans un ensemble de systèmes. L’individu est donc abordé dans une compréhension globale portant sur les interactions de groupes et les caractéristiques du système (milieu). Ces thérapies examinent les troubles psychologiques et comportementaux du membre d’un groupe comme un symptôme du dysfonctionnement dudit groupe (généralement la famille).

Les psychothérapies d’inspiration systémiques peuvent être individuelles ou familiales.

Elle est un courant de pensée, elle peut donc être utilisée par plusieurs professionnels (psychologue, psychiatre…).

  • L’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing)

Depuis de nombreuses années, la psychothérapie EMDR est reconnue par l’APA (American Psychiatric Association) et par l’ISTSS (International Society for Traumatic Stress Studies) pour traiter l’état de stress post-traumatique, mais également pour tout évènement de vie pouvant avoir une conséquence négative sur la vie d’une personne (agression sexuelle, deuil, négligence, accident de la route, catastrophe naturelle).

L’EMDR traite l’état de stress post-traumatique, mais également les problèmes d’estime de soi, les phobies, les troubles anxieux et les dépressions. Les enfants comme les adultes peuvent bénéficier de cet outil thérapeutique.

  • L’hypnose humaniste

L’hypnose humaniste est différente de l’hypnose traditionnelle, elle consiste à utiliser des inductions  « en ouverture ». Les procédures hypnotiques habituelles qui permettent de mettre une personne en état d’hypnose (de la dissocier, de « l’endormir ») ont été inversées.

Le principe est d’éveiller la conscience tandis qu’elle est dans son état normal. Cette pratique provoque une transe différente de l’hypnose conventionnelle et il y a bien un état modifié de conscience qui entre en vigueur. Il s’agit donc de reconnecter le patient à lui-même et de le guider vers un état de « conscience augmentée » pour favoriser les changements souhaités.

  • La thérapie cognitivo-comportemental
Les thérapies comportementales et cognitives considèrent un comportement inadapté comme la résultante d’apprentissages liés à des expériences antérieures survenues dans des situations similaires, puis maintenues par les contingences de l’environnement.
La thérapie vise, par un nouvel apprentissage, à remplacer le comportement inadapté par un comportement plus adapté correspondant à ce que souhaite le patient.
 
 
 

Liste non exhaustive

 

Le Psychiatre

Le psychiatre est un médecin qui a choisi de se spécialiser en psychiatrie. Il cherche à soigner les maladies mentales. Le psychiatre est le seul spécialiste des maladies mentales qui peut poser un diagnostic basé sur une évaluation complète. Une fois le diagnostic posé, le psychiatre peut traiter lui-même la maladie mentale ou coordonner le traitement pour son patient. Le psychiatre peut utiliser différentes psychothérapies et d’un éventail de médicaments.

Le Psychothérapeute

Titre réglementé depuis 2010, le psychothérapeute a suivi une formation théorique (200 à 400 heures) et pratique (2 à 5 mois) qui lui permet d’appliquer une méthode de psychothérapie spécifique (TCC, PNL). Le psychothérapeute a pour rôle de « soigner par la parole » les personnes en souffrance psychologique.

Les psychologues et les psychiatres ont le titre de « psychothérapeute » par défaut. La « psychothérapie » est une des missions qu’ils peuvent exercer, mais ils peuvent en avoir d’autres.

Attention ! Le therme de psychopraticien est utilisé par les personnes qui proposent de faire du soin psychologique sans avoir un titre reconnu par l’Etat.

Cabinet Leïla Moussaoui

170 Grande Rue de la Guillotière,
 
69007 Lyon

Horaire d’ouverture :

Lundi : 9h – 19h

Mercredi : 9h – 19h

Vendredi : 14h – 18h

Cabinet

170 Grande Rue de la

Guillotière,

69007 Lyon

Contacts

07.86.67.99.71

psychologue.lmoussaoui@gmail.com